Présentation des concours et examens ITRF

Les ingénieurs et personnels techniques de recherche et de formation (ITRF) exercent leurs fonctions dans les établissements d'enseignement supérieur (universités, instituts nationaux polytechniques, écoles d'ingénieurs), les grands établissements (Collège de France, CNAM, Muséum national d'histoire naturelle, etc.), les établissements sous tutelle du Ministère de l'éducation nationale (CROUS, INRP, CNDP, CNED, ONISEP, CEREQ, CIEP), les rectorats d’académie et les établissements de l’éducation nationale.

Les concours ITRF sont organisés par branche d'activité professionnelle et par emploi-type.
Vous pouvez consulter REFERENS III, le REFérentiel des Emplois-types de la Recherche et de l'ENseignement Supérieur, afin de déterminer précisément quels emplois-types correspondent à votre profil, et par conséquent, à quels concours/examens vous devez vous inscrire.

Les examens professionnels d’avancement de grade sont organisés par grade, toutes branches d’activités professionnelles confondues, à l'échelon national pour les catégories A et B, et à l'échelon académique pour les catégories C.

Les concours ITRF de catégorie A (ingénieurs de recherche, ingénieurs d'études, assistants ingénieurs)

Ils comportent une phase d'admissibilité nationale et une phase d'admission locale. Un jury différent est nommé pour chacune des deux phases.

Le jury d'admissibilité établit au niveau national la liste des candidats admissibles. Le jury d'admission établit au niveau de chaque établissement, dans lequel au moins un poste est offert, la liste des candidats admis.

Il y a donc une liste d'admission par établissement d'affectation.

Lors de votre inscription, vous devez choisir, parmi les établissements dans lesquels au moins un poste est offert, celui (ou ceux) pour lequel (ou lesquels) vous souhaitez être affecté(e) en cas de réussite au concours.

Vous avez le droit de vous inscrire auprès de plusieurs établissements.

Si vous êtes déclaré(e) admissible par le jury national d'admissibilité, vous serez convoqué(e) par chacun des établissements auprès desquels vous vous êtes inscrit(e) afin de subir l'épreuve d'admission.

Si vous êtes lauréat(e) d'un ou plusieurs concours de catégorie A (sur liste principale et/ou sur liste complémentaire), vous devrez classer le(s) poste(s) offert(s) à ce(s) concours par ordre de préférence, sur internet (adresse et dates d'ouverture du site internet communiquées ultérieurement aux lauréats). L'administration vous affectera en fonction :

  1. de votre rang de classement obtenu à chacun des concours concernés ;
  2. et des voeux que vous avez indiqués.

La saisie des voeux sur internet est impérative pour pouvoir être affecté(e).

Haut de page


Les concours ITRF de catégories B (techniciens) et C (adjoints techniques)

Vous avez le droit de vous inscrire à plusieurs concours, dans une même académie ou dans plusieurs. Dans l'hypothèse où vous souhaiteriez vous inscrire à plusieurs concours, vous devrez quand même vous inscrire concours par concours.

Les candidats qui s'inscrivent à plusieurs concours pour lesquels une organisation en commun a été mise en place devront choisir l'académie au titre de laquelle ils concourent (choix définitif d’une seule académie parmi les académies concernées par l’organisation en commun des concours choisis), dès l'enregistrement de leur inscription sur ce site.

Les lauréats d'un concours de catégorie B et/ou C inscrits sur la liste principale sont affectés, dans l'académie au titre de laquelle le concours a été organisé, sur les emplois ouverts à ce concours suivant l'ordre de classement de la liste principale établie par le jury. Ces affectations prennent en compte, autant que possible, les vœux exprimés par les candidats.

Haut de page


A propos des listes complémentaires

Les candidats inscrits sur la liste complémentaire, lorsque le jury en établit une, sont affectés en remplacement des lauréats inscrits sur la liste principale qui ne peuvent être nommés ou, éventuellement, pour pourvoir des vacances de postes intervenant entre deux recrutements.

Le candidat qui refuse l'affectation qui lui est proposée perd le bénéfice du recrutement auquel il s'est présenté. Haut de page

A propos du recours à la visioconférence

Lorsque la nature de l'épreuve orale d'admission est compatible avec le recours à la visioconférence, ce mode de passation de l'épreuve pourra être proposé aux candidats par l'établissement ou service chargé de la phase d'admission du concours considéré sous réserve toutefois qu'il dispose, pour l'organiser, des moyens humains et techniques.

Peuvent en exprimer la demande auprès de l'établissement ou service chargé de la phase d'admission du concours :

  1. les candidats résidant dans l'une des collectivités territoriales mentionnées à l'article 72-3 de la Constitution : Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les îles Wallis et Futuna, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, les Terres australes et antarctiques françaises et de Clipperton
  2. les candidats résidant à l'étranger
  3. les candidats dont la situation de handicap, l'état de grossesse ou l'état de santé nécessite le recours à la visioconférence.

La demande doit être faite, pour les concours de catégorie A, au plus tard dans le délai de cinq jours ouvrables à compter du lendemain de la publication de la liste des candidats admissibles et, pour les concours de catégories B et C, au plus tard dans le délai de dix jours ouvrables suivant la clôture des inscriptions.

Les candidats dont la situation de handicap, l'état de grossesse ou l'état de santé nécessite le recours à la visioconférence doivent, à l'appui de leur demande, produire un certificat médical établi par un médecin agréé dont la liste est disponible auprès de chaque préfecture et consultable sur le site internet de chaque agence régionale de santé.

Le certificat médical doit comporter la mention de l'aménagement relatif à la visioconférence.

L'absence de transmission du certificat médical ou sa transmission hors délai rend la demande irrecevable.

Pour les concours de catégorie A, la demande doit être adressée par courriel auprès de l'établissement affectataire en charge de la phase d'admission au plus tard dans le délai de cinq jours ouvrables à compter du lendemain de la publication de la liste des candidats admissibles.

Pour les concours de catégories B et C, cette demande doit être adressée par courriel au centre organisateur du recrutement dans le délai de dix jours ouvrables suivant la clôture des inscriptions.

Pour les examens professionnels d'avancement de grade, cette demande doit être adressée par courriel auprès de l'autorité organisatrice avant la date limite fixée dans l'arrêté d'ouverture.

Les candidats peuvent retrouver les coordonnées des centres organisateurs et des établissements affectataires dans les rubriques "suivi détaillé de vos candidatures" et "consulter les coordonnées des organisateurs..." de ce site.

Il incombe aux candidats de s'assurer que leur demande de visioconférence a bien été prise en compte par le centre organisateur ou l'établissement affectataire concerné.

Les candidats qui résident sur le territoire national et qui bénéficient du recours à la visioconférence subissent l'épreuve orale d'admission dans un service ou établissement situé dans le ressort géographique de l'académie ou du vice-rectorat de leur résidence administrative.

Les candidats qui résident à l'étranger et qui bénéficient du recours à la visioconférence subissent cette épreuve dans un établissement public relevant de la tutelle du ministre chargé de l'enseignement supérieur ou un établissement scolaire relevant de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE).

Le service ou établissement dans lequel le candidat subit l'épreuve est déterminé par l'établissement ou service chargé de l'organisation de la phase d'admission du concours ou de l'examen professionnel considéré.